Le cri de la carotte, Sandrine Delorme


Culture Vegan, Livres / dimanche, novembre 24th, 2019

Je reviens avec une critique littéraire en ce dimanche frisquet de novembre ! Une lecture que j’ai faite il y a de cela quelques semaines et que j’avais envie de vous présenter rapidement.

Le cri de la carotte, aventures gauloises d’une végétarienne

Le Cri de la Carotte est un livre écrit par Sandrine Delorme, une orthophoniste lyonnaise et végétarienne qui tient également un blog.

L’auteur nous retrace dans ce livre son cheminement vers le végétarisme d’abord, puis sa transition vers un mode de vie 100% végétalien. Le livre, bien que centré sur l’évolution de son auteur, est également truffé de citations et de références à d’autres œuvres littéraires traitant de la question animale.

Une grande partie du livre est consacré à ses débuts de militante dans l’association L214, avec de nombreuses anecdotes sur ces premières manifestations, les rencontres faites et les désillusions auxquelles elle a fait face.

Le cri de la carotte Sandrine Delorme

Mon avis sur Le Cri de la Carotte

Après de nombreuses lectures plus poussées sur la question de l’éthique animale, j’ai été déçue du livre Le Cri de la Carotte, car je pense qu’il ne s’adressait finalement pas à moi. Végétarienne depuis des années, nouvellement végane, ce livre m’a paru davantage comme un guide pour débutant végétarien. Je trouve que l’auteur passe un peu vite certains points, notamment sa transition vers le végétarisme qui me paraît abrupte dans le livre et dont je n’ai pas vraiment compris l’origine.

J’ai trouvé le contenu décousu, avec des références et des citations balancées à la volée sans réelle logique ou structure. Je pense que ce livre est une bonne première lecture pour un omnivore curieux, de par les nombreuses références qu’il offre : il m’a donné de nombreuses idées de prochaines lectures et peut donc aiguiller un nouveau végétarien sur le chemin de la découverte.

Le cri de la carotte, Sandrine Delorme

J’ai déploré également le fait qu’une (trop) grande partie du livre soit centré sur le militantisme. Je pense que le titre « Comment devenir un bon militant » aurait été plus approprié pour le coup.

En résumé, une lecture rapide, agréable, à conseiller pour un débutant dans le végétarisme mais à oublier pour des végétar/liens plus avertis.

Acheter le livre



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *