Un cri pour la Terre – Guillaume Corpard


Culture Vegan, Livres / dimanche, mars 1st, 2020

Un Cri pour la Terre : un livre qui fait du bien

Le livre de Guillaume Corpard aborde trois grands thèmes essentiels : les animaux, la santé et l’environnement. Il démontre, grâce à des chiffres et des témoignages personnels, comment une alimentation végétalienne peut faire du bien à tous, et mener l’humanité vers un chemin plus serein et moins destructeur.

Il y parle de l’élevage intensif, de l’alimentation donnée aux enfants, de la dégradation de notre habitat ou encore de la disparition des espèces. Un livre aux enjeux multiples qui traite de sujets importants et qui seront déterminants pour notre avenir sur cette planète.

Un Cri pour la Terre porte bien son nom : c’est un cri rempli d’amour et de compassion que Guillaume Corpard nous balance à la figure. Il ne parle pas de philosophie, de science ou de statistiques : il parle avant tout à l’humain en nous. Sans jugement ni leçons de morale, le livre s’adresse à toutes les personnes souhaitant faire entrer plus de compassion dans leur existence, et qui comme lui, aime les animaux et surtout les respecte.

Le ton du livre laisse une grande place à l’affect, ce qui est pour moi peut-être le seul de ses défauts : je vois mal les plus cyniques d’entre nous être réceptifs aux arguments avancés. Ce livre est donc plutôt à mettre entre les mains de gens qui veulent suivre leur coeur et leurs émotions, et qui ne veulent plus se conformer aux idées reçues que la société nous a imposé.



Quelques extraits du livre

Je ne veux pas défendre seulement nos soeurs et nos frères les animaux. Je ne veux pas non plus, au nom d’un humanisme dépassé, défendre uniquement les êtres humains. Il n’est pas plus envisageable d’agiter le drapeau d’une écologie désuète, en protégeant seulement la « nature ». C’est un Tout que nous devons chérir dans nos coeurs, sans naïveté, mais avec une grande volonté et une pureté retrouvée.

L’enfer des animaux est notre enfer à tous. Nous sommes reliés à eux, quoiqu’il arrive. Leur souffrance est la nôtre. Avoir conscience du lien existant entre tous les êtres, est la définition même de la compassion. La compassion, c’est comprendre que tout est interdépendant et que rien n’existe en soi, indépendamment du reste.

Parler seulement de morale, d’éthique, de politique ou de philosophie, n’est pas suffisant. Tant que nous souffrirons nous-mêmes, nous pourrons palabrer et légiférer autant que nous le voudrons, nous continuerons de scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Nos désirs et nos habitudes reprendront vite le pas sur les bonnes résolutions d’un jour… C’est l’histoire de l’humanité : les oppressions se déplacent, la souffrance demeure.

Qui est Guillaume Corpard ?

Guillaume Corpard est un réalisateur, conférencierauteur et musicien engagé dans la cause animale et environnementale. Il mène de front différents projets visant à promouvoir la bienveillance envers les être vivants, notamment avec son association Happy Earth Now.

C’est lors de sa conférence au salon bio de Strasbourg que j’ai eu le déclic m’amenant à embrasser pleinement le véganisme, après des années d’hésitation. J’en parle dans l’article Comment je suis devenue vegan ?.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *