Storytime #1 : mon tatouage vegan


Cosmétiques, Vivre Vegan / jeudi, janvier 16th, 2020

Le titre vous aura peut-être intrigué ou laissé perplexe : un tatouage c’est forcément vegan, non ? C’est pour répondre à cette question que j’ai décidé de vous rédiger cet article afin de vous éclairer un peu sur la question !

L’histoire de ce tatouage

Pourquoi me faire tatouer une orque ?
Tout commence dans ma plus tendre enfance (musique bucolique en arrière-plan…), à l’époque où je découvre le film Sauvez Willy. Ce film a été une obsession (ma mère aime raconter que je disais les répliques avant les personnages). Une telle obsession que la cassette sur laquelle le film avait été enregistrée a fini par s’abîmer…

Les orques sont restées depuis mes animaux préférés. J’ai toujours du mal à expliquer cette fascination. La simple vidéo d’une orque peut me faire monter les larmes aux yeux. C’est un animal si gracieux, si doux à regarder, si paisible. J’en suis vraiment tombée amoureuse.

C’est en septembre dernier que j’ai pu réaliser un de mes plus grands rêves : voir des orques à l’état sauvage. Vous savez, ce genre de rêves qui naît un jour mais qui paraît trop beau, trop grand, trop coûteux pour qu’il se réalise un jour.
C’est dans les eaux de Colombie-Britannique que j’ai pu apercevoir les orques résidentes du Canada. Ce fut le moment le plus fort de ma vie. Je ne me souviens pas avoir vécue une émotion aussi intense de toute ma vie. Je me suis sentie heureuse, soulagée, émue, émerveillée… et surtout pleinement vivante.

De retour en France, c’était une évidence pour moi. Je voulais graver ce moment à jamais, me rappeler jusqu’à mon dernier souffle de ce rêve qui s’était réalisé, de cette sensation de bonheur absolu.



C’est quoi, un tatouage vegan ?

Pour être en accord avec mes convictions, j’ai souhaité réaliser ce tatouage chez un tatoueur vegan.

Car oui, un tatouage n’est pas forcément vegan. Cela surprend souvent les gens lorsque j’en parle, mais il s’avère que l’encre couramment utilisée pour les tatouages peut contenir des produits d’origine animale ou avoir été testée sur des animaux.

Les substances qui peuvent être présentes dans l’encre classique sont par exemple :

  • le charbon, obtenu à partir d’os d’animaux calcinés
  • la gélatine, qui provient de peaux d’animaux bouillis
  • la glycérine animale, plus utilisée car moins chère que la glycérine végétale
  • la gomme-laque, obtenue à partir de résine sécrétée par des vers

Le papier transfert peut également contenir de la lanoline, une substance obtenue par purification et raffinage du suint (graisse recouvrant la toison des moutons et autres animaux à laine).

J’ai donc préféré me tourner vers un professionnel qui avait fait le choix d’utiliser une encre dénuée de produits animaux.

Ce tatouage a été réalisé par Kingdom of Madness, tatoueuse végane à Strasbourg. Elle a été super dès le premier contact et a su me mettre à l’aise lors de la séance. Elle a été à l’écoute de ce que je voulais et a su réaliser un tatouage comme je l’imaginais dans ma tête ! ♥



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *